Tu dis… (Karel Logist)

Tu dis
Il a besoin d’être aimé et tu l’aimes
... Tu le sais dans tes os
tes glaires et tes glances